Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2015

les nouvelles régions françaises

Régions.png

05/05/2014

Le Parlement européen : tremplin vers la Présidence de la Commission Européenne

Le 25 mai prochain ont lieu les élections du Parlement européen. Cette élection est importante à plus d'un titre, pour l'avenir de notre pays et de l'Europe.

Au delà de l'élection des députés européens, il s'agit de d'apporter une majorité de voix au groupe parlementaire duquel sera issu le futur Président de la Commission Européenne.

Nous devons aller vers plus d'intégration européenne, vers une gouvernance de la zone euro. Gouvernance qui doit se traduire non seulement sur le le plan économique, fiscal, mais aussi social.

Pour améliorer notre compétitivité, il est nécessaire d'obtenir une harmonisation des législations nationales dasn ces différents domaines, de manière à ce que nos entreprises se situent au même niveau de leurs principales concurrentes européennes. Cela passe par la mise en place des bases d'une Europe Fédérale, où les jeunes pourront y trouver leur place.

Assez des querelles nationales, partisanes, des petits arrangements politiciens nationaux ! Nous avons perdu assez de temps du fait du maintien d'un rejet de l'idéal européen voulu par ses créateurs !

Beaucoup, nous brassent de beaux discours sur l'avenir de l'Europe, "il faut faire ci, il faut faire ça, mais ne font pas suivre leurs belles paroles dans les faits, souvent pour ne pas déplaire à un électorat à qui l'on ne cesse de faire croire que tout est faute de cette même Europe.

Un seul parti est crédible dans cette recherche d'intégration européenne. Il s'agit du Parti libéral Européen de Guy VERHOFSTADT !

 

Guy Verhofstadt.jpg

 

Le 25 mai prochain, il est indispensable de se rendre au urnes, afin de d'accorder notre confiance à ce véritable parti européen les moyens de conduire cette politique souhaitée par des millions d'européens.

28/11/2013

Un investissement à la hauteur de l'Eurométropole : Soutien inconditionnel au projet régional de RER

Parcourant l'excellent projet du futur RER (une fois n'est pas coutume !),  une première remarque s’impose. Si à Lesquin, il semble évident que l'arrêt se fasse au niveau de l'aéroport, il serait judicieux de prévoir une interconnexion avec un prolongement de la ligne 1 du métro lillois, de manière à ce que les étudiants fréquentant les universités de Lille 1 et 3 puissent accéder à ces lieux directement sans devoir passer par Lille Flandre.
D'ailleurs, dans l'étude réalisée, a-t-il été tenu compte du taux de fréquentation en 2025 des structures existantes de cette gare ? A force de greffer des interconnexions, n'arrivera-telle pas à saturation, notamment au niveau des stations de métro, même avec un doublement des rames ? D'où l'intérêt d'un dispatching au niveau de Lesquin.

Par contre, il faut, en complémentarité, développer le réseau routier, car d'une part le RER ne couvrira pas tout le territoire de la grande métropole, et d'autre part, il importe de dévier le trafic international, toujours croissant,  par un contournement au sud de Lille tant en direction de Valenciennes, Tournai, qu'en direction de Dunkerque et des Flandres belges.

On peut aussi se demander si la plateforme multimodale est bien située à Dourges, car pour y accéder les poids lourds venant de l'Europe du Nord doivent traverser la métropole et donc se mêler à la circulation locale déjà dense. Lorsque l'on voit déjà le nombre de camions  à l'heure actuelle, il est permis de se poser des questions dans le cadre d'une projection à 2025.

 

Ce projet, notamment pour son volet financement, devrait être lié à la concrétisation de l'espace transfrontalier voulu par Pierre MAUROY, d'Eurométropole, doté d'un véritable statut juridique européen, lui permettant de fonctionner en tant que collectivité territoriale européenne transfrontalière reconnue par la CEE. Dans ce domaine là aussi, il faut aller de l'avant si l'on veut bâtir l'Europe. L'opportunité nous en est offerte !

12/06/2013

Pierre MAUROY, un Géant a tiré sa révérence !

C'est avec une immense émotion et tristesse que nous avons appris le décés de Pierre MAUROY.
 
Son nom est tout d'abord lié à la ville de LILLE. Sa VILLE. Lydéric et Phinaert ont fondé LILLE, Pierre MAUROY, l'a imaginé, développé, façonné, de ses mains, pour lui donner le visage qu'elle présente aujourd'hui. Il a voulu sa reconnaissance en France, en Europe, dans le Monde, il l'a obtenu.

Pierre Mauroy.jpg

 Il a su créer une  harmonie entre le Vieux LILLE et les nouveaux quartier, notamment Euralille, vitrine du poumon économique de la cité. Il n'y a pas un quartier, où l'on ne peut observer une trace de ce Grand Homme. Il fut pour sa ville, une sorte de Baron HAUSSMANN de la fin du siècle dernier. C'était une ville où il faisait bon vivre ! N'oublions pas qu'il était aimé de tous habitants, employés de la ville, tant il, était abordable, à l'écoute de chacun.

Son ambition, au service de l'intéret collectif, ne se limitait pas à la ville de LILLE, il a aussi permis le rayonnement de ce que l'on appelait, à l'époque, la Communauté Urbaine, devenue depuis LMCU. Là, dans l'intéret collectif, il a su créer un consensus politique qui a permis un développement équilibré de l'ensemble du territoire de cette collectivité naissante, l'équipant de lignes de métro, mais ne négligeant pas pour autant la circulation du parc automobile. On retiendra notamment le percement du boulevard de Fives (appelé aujourd'hui Voie rapide Urbaine). Sur le plan économique dans une région sinistrée par les fermetures successives du textile, des houillères, de la sidérurgie, il a su redynamiser les énergies, ouvrant notre Métropole sur l'Europe avec le passage du TVG en centre ville.

Autre projet qu'il défendait celui de l'Eurométropole. Hélas, ses successeurs n'ont pas compris l'intéret qu'il représente pour demain, et depuis le laisse dormir au fond d'un tiroir. Pour preuve du désintéret accordé, dans la réforme des collectivités territoriales actuellement à l'étude, LILLE n'apparaissait que comme simple Métropole,  est encore, élevée à ce statut par décret ! Le décés de Pierre MAURAOY, la fait accéder au rang de Métropole Européenne !

Président de Région du temps où elle était encore un établissement public, il n'en a pas moins laissé une trace de son passage. En effet, il fut à l'origine de ce que l'on allait appeler les TER. C'est lui qui proposa que le financement de ces transports régionaux soit pris en charge par les Régions. On sait ce qu'il en est advenu depuis. C'était un précurseur.

Aujourd'hui, il aurait été partisan du projet de ligne RER soutenue par le Président Daniel PERCHERON, tout comme il aurait défendu le projet de canal Seine Nord-Europe, tout comme en son temps où il  fut un ardent défenseur du percement du tunnel sous la Manche..

Il était l'un des derniers grands visionnaires, capable de miser sur des projets auxquels personne ne croyait, et de les faire aboutir contre vents et marées.

En tant que serviteur de notre pays, appelé à Matignon, il a aussi contribué à la modernisation de notre pays, notamment avec la mise en place des premières lois sur la Décentralisation, l'abolition de la peine de mort, la libéralisation des radios locales, ....

Politiquement, il incarné l'image d'un socialisme pur, sincère, au service des classes laborieuses. Ce qui ne l'a pas empêché d'être ouvert au dialogue, à la participation de chacun, privilégiant l'Intéret Général. Il savait s'entourer des meilleurs et reconnaître leur valeur qu'ils soient de gauche ou de droite.

Il doit demeurer un exemple d'engagement, de détermination pour chacun.


 

19/03/2013

Tourisme : Lille, grand bidon ville européen !

Notre capitale régionale est-elle devenue un lieu de villégiature de toute la racaille roumaine ? On en trouve partout. soit dans des camps improvisés sur des terrains vagues , dans des baraques en planches ou de vieilles caravanes bonnes pour la casse, au milieu de détritus qu'ils accumulent, ou sur de petit espaces urbains voisinant les axes routiers, aux abords d'équipements publics cachés par des haies, buissons, grillages obstrués.

De tels baraquements n'existaient-ils pas fin 19ème, début du 20ème siècle sur la ceinture parisienne ou s'écoule aujourd'hui le périphérique.

Félécitations, Madame le Maire ! LILLE se dit ville station touristique avec son casino, ses hôtels hauts de gamme, sa gare TGV qui la relie aux grandes capitales européennes.

La présence de plus en plus nombreuses de Roms constitue une merveilleuse publicité pour les agences touristiques,  qui après avoir fait visiter  le LOUVRE-LENS, font débarquer les groupes de touristes à Lille-Flandre, au milieu d'un éco-musée de la vie au Moyen-Âge. Tout y est, certes pas d'époque,  mais reconstitué. On y trouve mendicité, vols à la tire, agression au couteau, ... peut-être bientôt des lépreux compte tenu des conditions d'hygiène dans lesquelles ils vivent au milieu des rats des déchets ménagers, pour ne pas dire plus !

Prévoyez, Madame le Maire l'installation des compteurs électriques au sommets de mats afin d'éviter les rapines de courant. Cela est pratique courante en Roumanie, ou pour relever les compteurs les employés sont obligés d'utiliser une nacelle !

A l'heure où l'Acte III de la décentralisation évoque la création de grandes métropole européenne, celle de LILLE risque sûrement de se démarquer des autres.

Le côté touristique pitoresque est assuré !