Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2010

Non à la destruction du stade GRIMONPREZ JOORIS

L'association "Sauvons le site de la citadelle" a dénoncé l'aménagement qui sera fait à proximité de l'ancien stade. Durant un an, à partir du mois de janvier, les engins de chantier vont s'attaquer à la déconstruction, et non destruction, du stade Grimonprez-Jooris.

Au programme : la destruction des installations sportives - reconstruites à neuf en l'an 2000 - et la création, à la place, d'un parking pour autobus ". Éric QUIQUET, adjoint lillois en charge du Plan bleu - qui prévoit entre autres le réaménagement de la citadelle - dit ne pas comprendre cette réaction.

Eric QUIQUET est un farfelu qui joue avec l'argent du contribuable. Alors que notre Métropole manque d'équipements sportifs, ce pseudo écologiste, annonce la destruction du stade pour créer un parking pour autobus ! N'y ba-t-il pas déjà assez d'espace réservé au stationnement sur ce secteur ? Et la nuit, pour qui ce parking ? Ne voulait-on en faire un îlot vert ?La plus grande imbécilité de ce début de décennie !

On sacrifie le gazon au bénéfice du bitume pour autobus. A la jeunesse ont préfére le CO² ! Chapeau le projet d'aménagement de la Citadelle.

Le "Poumon Vert "de LILLE, comme a toujours été appelé ce site, risquerait-il de s'encrasser et de succomber sous les coups de butoir d'un élu Vert ?

 
NordLilleAerien1.jpeg

IL FAUT SAUVEGARDER GRIMONPREZ !

Est-ce que socialisme rime bien avec écologie ? Il est temps de renvoyer les AUBRY, et consorts à leurs chères études avant qu'ils ne fassent plus de dégats !

A propos de stade, comment comprendre le volte face, de L.M.C.U. en dernière minute au profit d'EIFFAGE ? Projet beaucoup plus onéreux que celui de NORPAC !

23:25 Publié dans Métropole | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bon article, merci de nous l'avoir partagé.

Écrit par : Jogos de vestir | 24/10/2010

Les commentaires sont fermés.