Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2010

A messieurs les biens pensants !

Brice HORTEFEUX estime qu'il ne faut pas "confondre le petit milieu politico-médiatique parisien et la réalité de la société française".

"Vous êtes aveuglés par le sentiment dominant des soi-disant bien-pensants, qui, en se gargarisant de leur pensée, renoncent à agir", poursuit-il. "La réalité, c'est que l'action engagée sous l'autorité du président de la République rassemble les Français", affirme le ministre, balayant les critiques exprimées à droite. "Que certaines voix de la gauche milliardaire aient du mal à le comprendre ne me trouble pas du tout, bien au contraire", dit-il.

 

Interrogé sur les rapatriements de ROMS en situation irrégulière, Brice HORTEFEUX se défend de "stigmatiser telle ou telle communauté", ajoutant ne trouver dans les critiques "aucune solution alternative, aucune proposition crédible, aucune initiative réfléchie". Sur les remarques de la Commission européenne, jugeant que la France "doit respecter les règles", il invite cette dernière à "mobiliser ses efforts et ses crédits sur des programmes de réinsertion" des ROMS.

 

Extrait interview journal « Le Monde » du samedi 21 août 2010

00:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.