Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2010

Intervention télévisée de Nicolas SARKOZY : Confirmation des grands chantiers à mettre en route

Mardi dernier, lors de son intervention télévisé, Nicolas SARKOZY, a présenté les points essentiels de la feuille de route du gouvernement FILLON, à mettre en place d'ci la fin du quinquénat.

Parmis ceux-ci, il est à noter deux réformes importantes :

La fiscalité

Il s'est déclaré favorable à la suppression à la fois du bouclier fiscal et de l'ISF. et a évoqué la création d'un nouvel impôt de substitution qui toucherait les revenus du patrimoine dividendes, intérets, plus-values) plutôt que le patrimoine lui-même, dans le cadre d'une réforme de la fiscalité qui serait conduite d'ici à fin juin 2011. 

Le bouclier fiscal était sensé effacer  le principal aspect négatif de l'ISF, à savoir l'exil fiscal.

Par ailleurs, Nicolas SARKOZY l'a réaffirmé qu'il n'y aurait pas d'augmentation d'impôts. La réflexion sur ce sujet est déjà bien avancé sur le sujet dans la majorité. Selon Jérome CHARTIER, secrétaire à la fiscalité de l'UMP,  la France ne doit pas devenir un pays de rentiers, il faut aligner la fiscalité du capital sur celle du travail".

Le Lancement de cette réforme d'envergure coïncidera avec la publication, début 2011, sur la convergence fiscale franco-allemande. L'intention de Nicolas SARKOZY est de créer avec notre principal partenaire commercial, qu'est l'Allemagne, une zone à fiscalité homogène où les impôts seraient compatibles et comparables. A noter que côté allemand, l'ISF est suspendue depuis 1997 !

sarko TV.jpg

La dépendance

Le chef de l'Etat a annoncé "une grande consultation" sur le permier semestre 2011, puis à partir de juillet une prise de décision. Son souhait, serait qu'il s'ouvre une nouvelle branche de la sécurité sociale : le cinquième risque, pour assurer sa gestion.

Outre ces deux mesures phares, Nicolas SARKOZY a annoncé son intention et l'engagement du gouvernement de lutter contre le chômage des jeunes, notamment par le doublement du nombre de contrat en alternance. Le Chef de l'Etat se dit convaincu que le chômage reculera en 2011, et que l'économie repartira.

 

Les commentaires sont fermés.