Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2010

D'une manière ou d'une autre le Centre sera présent en 2012 !

Mercredi soir, Hervé MORIN avait convié, les élus ayant participé au "salon des Maires", ainsi que les adhérents des différentes fédérations dans les salons du Louvre - quartier du Forum des Halles - à une rencontre autour de lui.

 C'est ainsi que dans une ambiance feutrée que l'on retrouvait aux côté du Président du Nouveau Centre, un certain nombre d'élus, parmis lesquels, François SAUVADET, Rudy SALLE, Francis VERCAMER, Jean-Marie CAVADA. Mais la vedette de la soirée était incontestablement, notre Ministre de la Ville, fraîchement nommé, Maurice LEROY qui fut félicité, très chaleureusement, par l'ensemble des participants.

Hervé MORIN profita de cette occasion pour  rappeler dans son discours quelques points importants.

Tout d'abord, revenant sur la crise financière qui frappe actuellement l'Irlande et qui menace d'autres pays de la zone Euro, il souligna regretter l'absence de gouvernance commune pour les états de cette zone. Il fit justement remarquer que la mise en place de l'euro en l'absence de politiques financière budgétaire, économique communes regroupant les états au sein d'une confédération européenne, était vouée à l'échec.

bce-logo-tour-soleil-afp.jpg

Quant à la Réforme des collectivités territoriales, Hervé MORIN rappela que le Nouveau Centre souhaitait son adoption avant les élections. Néanmoins, celle-ci est loin d'être satisfaisante et ne va pas assez loin. En effet, le point essentiel concerne les élus qui seront communs aux deux assemblées (Conseils Généraux et Conseils Régionaux) dénommés conseillers territoriaux. Réforme applicable à compter de 2014.

Selon Hervé MORIN, une véritable réforme des collectivités territoriales digne de ce nom au même titre que la modernisation des services de l'état, ne pourra pas être le fruit du pouvoir législatif, du fait que la majorité des parlementaires sont également élus locaux. Il propose que le futur Président de la République s'engage dans son programme à soumettre cette réforme à référendum. Hervé MORIN se prononça en faveur du mandat unique.

Revenant sur l'échéance de 2012, Hervé MORIN s'est dit convaincu que le Centre sera présent de part un programme aux idées novatrices. Enfin, pour savoir s'il sera lui-même candidat, ou s'il y aura un représentant de la grande famille du Centre, il faudra encore attendre, la question n'étant pas à l'ordre du jour.

00:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.