Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2010

Présidentielles de 2012 : P.S. l'unité et le respect des règles volent en éclat !

Aux candidatures à l'investiture P.S. annoncées de Manuel VALLS, d'Arnaud MONTEBOURG, vient s'ajouter celle de Ségolène ROYAL depuis hier - nous voilà reparti pour un nouveau cours sur l'exercice de la FRATERNITE ! Cette dernière était attendue, seul le moment où elle interviendrait demeurait inconnu. Respecterait-elle le calendrier mis en place pour le dépôt des candidatures à l'investiture, par Martine AUBRY, comme cela semble être le cas pour François HOLLANDE, ou DSK.

Dans cette affaire des "Primaires", Martine AUBRY semble être le dindon. En effet, n'ayant, pour, elle-même décidée de rien en ce qui concerne sa propre candidature, mais pensant maîtriser le calendrier et l'organisation des "Primaires" la voilà débordée de tout côté. De la gauche du P.S., comme de la droite dudit parti. Si sa stratégie consistait à jouer les arbitres, en tant que Première Secrétaire, au dernier moment, la voilà qui vole en éclat. On peut penser qu'ainsi débordée, elle ne se retrouve hors course.

En fait, deux thèses s'affrontent au sein du P.S. L'une consiste à soutenir le fait que la Droite étant en  ordre de bataille, il faut que le candidat de gauche soit désigné rapidement pour apparaitre comme véritable voix de l’opposition. L'autre défend le fait que plus le candidat socialiste sera connu tardivement, moins il subira les attaques portées par ses adversaires. Cette dernière conforte le fait qu'aucun consensus ne soit établi sur un quelconque programme, ce qui rendrait le candidat retenu vulnérable.

L'excès de confiance qui a pu naître à un moment, conduit à cette débandade accentuée par l'absence d'un véritable patron.

16:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.