Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2010

Le P.S. baffoue les institutions, le Sénat ne constitue ni une gratitude, ni une villégiature de retraite !

Quelle triste image que celle que donne la Fédération socialiste du Nord au sujet de la constitution de la liste pour les sénatoriales de septembre 2011.

 

La récompense pour service rendu semble l’emporter sur les compétences des futurs candidats. Quelques uns n’ont rien à faire sur cette liste, car ils ne disposent d’aucune compétence et l’on a pu constater le brio de leur activité dans l’exercice d’autres mandats !

 

Le Sénat ne sortirait pas grandi de leur présence. Qu’apporteront-ils au sein des différentes commissions parlementaires ? Rien ! C’est une insulte à nos institutions !

 

S’en remettre au vote des adhérents, ne représente pas une garantie de démocratie. Entre les bourrages d’urnes, où les coups de téléphones donnant des consignes de vote dans les sections, les pratiques du P.S. sont connus.

 

Au centre de cette polémique on retrouve une fois de plus, Martine AUBRY, incapable de gérer cette situation tout autant qu’elle l’est au niveau national dans l’organisation des futures « Primaires » et du respect des règles par les potentiels candidats.

 

Le Sénat est une institution sérieuse qui mérite le respect. Son travail est aussi important, si ce n’est plus que celui de l’Assemblée Nationale. Aussi il est inadmissible d’y envoyer des candidats uniquement à titre de récompense. Le fait d’être l’héritier moral de tel ou tel ne suffit à pour revendiquer un siège ! Ni le fait de revendiquer une ancienneté dans un parti politique !

 

Il existe certainement des personnes qui ont les compétences pour y siéger au sein de ce parti, mais ne font parti d’aucun réseau de copinage. Il est connu que la reconnaissance des compétences, du travail, ne sont  pas des qualités propres aux élus socialistes et à leurs lieutenants. Ceci s’ajoute à leur sectarisme. Pauvres Grands Electeurs socialistes !

 

Dans ce département compte tenu du nombre de collectivités territoriales détenues par les socialistes, l’élection sénatoriale représente une opportunité de récompenser les petits amis.

 

Il ne faut pas chercher chez les socialistes des pointures comparables à celle de Jean-René LECERF.

 

Les seuls qui sortent du lot sur cette liste sont Marie-Christine BLANDAIN et René VANDIERENDONCK - une Verte et un ex UDF !

11:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.