Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2011

Confédération des Centres : la méthode BORLOO sur les rails

Le président du Parti radical Jean-Louis BORLOO a proposé aux membres de la famille centriste, notamment aux dirigeants du Nouveau centre, une méthode pour aller vers la construction d'une confédération des  centres. 

BOORLO 2010.jpg

Le courrier est daté du 27 janvier, jour où le président du Nouveau Centre Hervé MORIN et celui de l'Alliance centriste Jean ARTHUIS officialisaient leur volonté de lancer sans attendre la confédération  
des centres.

"Le comité exécutif du Parti radical a approuvé à l'unanimité le 19  janvier l'ensemble des démarches visant la création d'une  confédération politique, indépendante et ayant pour vocation à  rassembler les centristes, les radicaux, les républicains sociaux et les écologistes", rappelle l'ancien ministre.

Sa lettre est adressée à Hervé MORIN, Jean ARTHUIS, Jean-Marie BOCKEL, président de Gauche Moderne, ainsi qu'aux dirigeants du Nouveau Centre et  du Parti radical.

Jean-Louis. BORLOO propose, pour ce faire, la mise en oeuvre d'un comité de réflexion.

Celui-ci sera constitué de 5 à 10 représentants par formation politique, aura pour objet "d'élaborer la charte des valeurs, de travailler les statuts et de formaliser les premiers éléments de programme pour les échéances de 2012", explique-t-il. Une  première réunion est prévue le 15 février

"Bien entendu, notre réussite commune entraînera l'indépendance totale du Parti radical", explique l'ancien vice-président de l'UMP dont le parti doit se prononcer sur sa participation à la confédération centriste et donc, sur son départ du parti présidentiel, les 14 et 15 mai, lors d'un congrès extraordinaire.

Sans attendre cette date, Hervé. MORIN et Jean ARTHUIS avaient décidé de lancer la confédération centriste lors du Conseil national extraordinaire organisé à Vincennes. Mais mercredi, les instances dirigeantes du Nouveau Centre ont décidé de ne pas précipiter les choses et d'engager les discussions avec Jean-Louis BORLOO.

Ainsi, les radicaux valoisiens ont visé juste. En effet, beaucoup de membres du Nouveau Centre - tels que Jean- Christophe LAGARDE, François SAUVADET, Valérie LETARD - jugeaient illogique de commencer la confédération avec l'Alliance centriste, une "petite" formation, en mettant de côté le Parti radical.

01:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.