Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2011

Primaires socialistes : Que de leçons de démocratie ne nous ont pas donné les socialistes, pour en arriver à ce résultat !

Depuis des semaines, que dis-je des mois, les socialistes voulaient donner à la France des leçons de démocratie à travers l'organisation de leurs Primaires. En a résulté une monopolisation des journaux télévisés, émissions politiques, des radios, presse écrite, ... Bref, on nous a servi du socialisme  à toutes les sauces ! Des émissions, débats, ... à n'en plus finir au cours desquels n'ont été évoqué que des dépenses, 500 000 € par çi, 1 000 000 € par là ! Pourtant, l'heure n'est-elle pas à la réduction des déficits publics ?

Pour aboutir à quoi ? La désignation de François HOLLANDE ? Ne seraient-ils pas parvenus au même résultat avec un Congré interne ? Quel tapage ! A croire que le PS est une simple société d'évenementiel, car pour réfléchir sur un projet censé, là on ne voit plus personne. Ou si, les vieux barbus "intégristes" de 1981.

Pourquoi vieux barbus ? Souvenez-vous à l'époque, quand un député appartenait à la fois au parti socialiste et à l'éducation nationale, il était de bon ton qu'il garde la barbe (un signe de corporatisme lointain sans doute). Aujourd'hui, ceux-ci ont vieillis, mais peu évolués, limités intellectuellement, ne cessent de ressortir les propositions de cette époque (ils ne se sont jamais remis en cause,  à croire qu'on les a gardé dans le formol, jusqu'au jour où Martine AUBRY les en a sorti. D'où le surnom que l'on peut leur attribuer de "barbus", d'"intégristes".

Hier soir à entendre les discours du "gagnant" de ces Primaires, on eut cru entendre le vainqueur des présidentielles. Attention ! ne nous trompons pas d'élection. Celle-ci n'a aucune valeur institutionnelle. Elle ne relève que de la volonté d'un parti incapable de surmonté ses divisions, ses querelles de personnes ! Alors, ayez donc un ton de discours plus humble, Monsieur !  Aucune légitimé ne peut-être mise en avant !

Jusqu'en mai 2012, le seul qui puisse se prévaloir de la légitimité du scrutin universel, c'est notre Président Nicolas SARKOZY !

Vous ne pouvez vous réclamer d'une quelconque légitimité issue de ces Primaires pour asseoir une critique de son action. Vous n'êtes qu'un simple candidat à une élection, au même titre que les autres déclarés ou à venir.

Les commentaires sont fermés.