Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2011

Trafic autoroutier sur la métropole : Vers une complémentarité rail/route

Notre métrolope lilloise est bien souvent présentée comme étant au carrefour des liaisons avec l'Europe du nord, puisque située à la frontière du Bénélux, mais aussi entre la Grande Bretagne et l'est de l'Europe.

Il est ainsi toujours fait allusion au réseau ferroviaire, certes important est appelé à se développer dans un avenir plus ou moins proche, du fait des côuts économiques que cela représente. A ce titre combien de fois n'a-t-on pas entendu ce slogan : "LILLE carrefour de l'Europe" !

N'oublions pas que le ferroviaire n'est pas le seul moyen de déplacement. Un grand nombre d'échanges se fait toujours par la route, et notre métropole en supporte l'essentiel des désagréments compte tenu de l'accroissement constant du trafic, qui se traduit par un engorgement toujours plus important du réseau routier.

A ce trafic international, s'ajoute le développement de notre métropole, son attractivité en terme d'emploi pour partie de la population du territoire régional. Tout cela contribue aussi au développement du trafic automobile.

Ce sont 140 000 véhicules par jour dans chaque sens qui emprunte  cette voie, soit l'un des trafics les plus importants de France.

Actuellement, le réseau autoroutier oblige la traversée de LILLE, ou tout au moins de l'agglomération lilloise si l'on tient compte que dernièrement la circulation des camions en direction du Bénélux est dévié par TOURNAI, cette solution n'est pas suffisante..

Des échangeurs déservant d'importantes zones industrielles (SECLIN) ne sont plus adaptés, ...  de nouveaux devraient être créés.

Un retard considérable a été pris par rapport à d'autres grandes agglomérations françaises. La cause : une frange politique et son réseau associatif proche qui se voile les yeux face à la réalité des choses. Pourtant à l'évidence notre réseau se suffit plus à absorber tous ces flux de circulation.

Le nouveau Préfet de Région , Monsieur Dominique BUR, a pris conscience des choses. parmi ses objectifs : la création d'un échangeur sur l'autoroute A1 à hauteur de TEMPLEMARS, auquel viendrait la réalisation contournement de LILLE à partir de SECLIN en direction de SAINGHIN EN MELANTOIS, liant ainsi A1, A23 en direction de VALENCIENNES, et A27 en direction de la Belgique.

Actuellement les élus du sud métropole rejettent ce projet depuis des années. Dominique BUR appelle officiellement au consensus avant l'ouverture d'un débat public sera dès 2012. Bien entendu le financement de ces investissement s ne pourra se réaliser que dans le cadre d'un co-financement entre l'état et les collectivités territoriales.

La complémentarité de ce projet avec celui de la ligne de RER, porté par notre Président de Région, Daniel PERCHERON décongestinnerait notre métropole. Faire sauter les bouchons contribuerait à une diminution de la pollution atmosphérique.

Voilà deux responsables visionnaires pour qui recherche avant tout l'intéret général est le plus important.  

12:35 Publié dans Métropole | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.