Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2011

BAYROU : Vers un retour aux sources

La semaine dernière en annonçant sa candidature à la Présidentielle et en réponses aux questions des journalistes, François BAYROU a promis de prendre position à l'issue du premier, s'il n'est plus en lice.

Quoiqu'il en soit ne perdons pas de vue qu'il est le plus représentatif du Centre en France, sans rien enlever les qualités des uns et des autres affirmant représenter les couleurs de cette même famille.

bayrou-portrait-small.jpeg

Ces propos laissent à penser qu'il se prononcera pour un soutien au Président sortant, marquant ainsi un retour aux sources... de l'UDF Centre droit et partenaire loyal mais indépendant de la majorité, comme l'a toujours été !

Ce parti a une véritable histoire. Il fait parti du patrimoine politique français. A ce titre il faut le préserver.

Il ne pourrait en être autrement, François HOLLANDE étant pour sa part lié avec des accords conclus, alors que le premier tour n'a pas encore eu lieu, avec les Verts. Ceci sans compter le programme du Parti Socialiste, que son autoritaire Première Secrétaire tiendra à voir appliquer - ne croyons pas qu'elle ait digéré l'échec des primaires !

Dans ce scénario catastrophe, François HOLLANDE se retrouverait prisonnier de ces accords, et devrait composer avec une éventuelle majorité socialiste issue des législatives qui suivrait, qui imposerait se voir appliquer son programme marqué à gauche (Martine AUBRY). En effet, la majorité qui devrait s'en dégager irait du P.S. à Jean-Luc MELANCHON !

Dans un  tel contexte, la mollesse de François HOLLANDE apparaîtrait au grand jour. Il n'a aucune expérience du pouvoir, des négociations internationales. Il n'a jamais exercé en dehors de la présidence du Conseil Général de Corrèze !

hollande.gif

Héé, héé ! 

Il se retrouverait dans la position du cycliste amateur (néopro) découvrant la monde des professionnels et son mode de fonctionnement.

En tant de crise est-ce sérieux de confier la direction d'un État à quelqu'un d'aussi novice ?

Les commentaires sont fermés.