Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2012

Nouveau Centre : après le lamentable congrès qui est légitime pour conduire les discussions avec l'UMP ?

Le congrès extraordinaire du Nouveau Centre tenu samedi dernier a offert  à la France entière un pitoyable spectacle.

Un congrès tenu bien trop tardivement, une faible assemblée d'environ 500 adhérents,  un Président dont la motion ne recueille que 2 499 voix sur 7 300 inscrits, hué par une partie de la salle, voila à l'image que la France a pu se faire du Nouveau Centre, parti appartenant à la Majorité Présidentielle et ayant conduit aux affaires de l'Etat et soutenu  le gouvernement durant ces cinq dernières années. LAMENTABLE !

Si le soutien à Nicolas SARKOZY, souhaité par une partie des adhérents a, enfin, été acquis, reste à savoir qui est le mieux placé pour conduire la discussion avec nos partenaires. Discussion nécessaire pour défendre quelques idées centristes et disposer d'une candidature unique dans un nombre de circonscription permettant la constitution d'un groupe centriste capable d'être entendu à l'Assemblée Nationale.

Dans cette perspective se pose la question de la légitimité du Président d'un parti qui a vu fondre le nombre de ses adhérents de 18 000 à 7 300, qui s'est lancé dans une aventure individuelle vouée à l'échec dès le départ, sans concertation interne avec sa base. Candidature lancée au mépris des adhérents ! Certains ont oubliés que le Nouveau Centre n'est pas un parti d'élus ! sinon il serait voué à l'échec. Dans les conditions actuelles il est aux antipodes de l'ex-UDF en terme de démocratie !

Il est temps d'ouvrir, aujourd'hui, une nouvelle page de l'histoire du Nouveau Centre avec une équipe dynamique, renouvellée, investie pour l'avenir de notre pays, faisant participer les militants aux instances de notre mouvement. Quand aux discussions à conduire  avec nos partenaire,  François SAUVADET qui a fait preuve d'une grande sagesse durant cette période agitée, est le mieux placé pour les conduire et redresser l'image du Nouveau Centre.

A retenir aussi l'initiative prise par Jean-Marie BOCKEL de constituer un "Comité national pour une France Moderne et plus juste avec Nicolas SARKOZY", véritable comité de soutien destiné aux militants de gauche déçu qui n'ont pas encore décidé de voter pour l'actuel Président de la République.

GD.jpg

Celui-ci rassemble aux côtés des dirigeants de la Gauche Moderne, des membres du Parti Radical et du Nouveau Centre. Voilà une initiative  à saluer et à laquelle on aimerait souscrire !

Les commentaires sont fermés.