Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2011

Conseil Général du Nord : Joëlle COTTENYE élue !

Félicitation à notre amie Joëlle COTTENYE, Nouveau Centre,nouvelle élue sur le canton de Lannoy.

Pour d'autres raisons, je tiens aussi à féliciter Stéphane DIEUSAERT, UMP, qui a brillamment repris le canton de Cassel au P.S. Dans la foulée les cantons de Bergues et Worhmout ont aussi été reconquis par la droite, tout comme celui de Cambrai-est.

conseil général nord 2011.jpg

Voilà qui constitue une bonne résistance après la débacle annoncée à l'issue du premier tour.

La Gauche quand à elle n'a pas de quoi pavoiser !

 

09/01/2010

Le billet de Jean-René LECERF

Requiem pour un impôt imbécile

 

Comment la gauche peut-elle aujourd’hui pleurer la disparition de la taxe professionnelle, « impôt imbécile », selon l’expression de François Mitterrand, pénalisant à la fois l’investissement et l’emploi, pesant lourdement sur la compétitivité de notre industrie ? Dans notre département, nous sommes pourtant bien placés pour savoir que les entreprises industrielles ont perdu 500 000 emplois en quinze ans. Bien sûr communes, Départements et Régions doivent retrouver les ressources nécessaires à l’exercice de leurs compétences. La loi y pourvoit, notamment par un nouvel impôt assis sur la valeur ajoutée créée par les entreprises, impôt plus dynamique (la valeur ajoutée croît plus vite que l’assiette de la taxe professionnelle) et plus juste (l’industrie ne sera plus discriminée par rapport aux services).

 

La réforme ne dégrade en rien l’autonomie financière de nos collectivités. Elle conforte le lien entre les entreprises et les territoires et ne redéploie, en aucune manière, la charge de l’impôt sur les ménages.

 

Faut-il alors croire que la gauche fait de l’immobilisme son seul projet politique ? « Touche pas » à ma taxe professionnelle, ni à mon Département, ni même à ma Région, ni à mes habitudes d’augmentation massive de la fiscalité… Dans la compétition économique mondiale, le changement n’est plus seulement un choix, c’est aussi une nécessité absolue si notre pays entend rester dans le peloton de tête des grandes nations. Ne sacrifions pas notre avenir, nos emplois, notre qualité de vie, au confort du conservatisme. La réforme de la fiscalité locale, la réforme des collectivités territoriales font basculer notre organisation administrative vers le XXIe siècle. Il était grand temps…

 

Très bonne année à tous les gens du Nord.

 

Jean-René Lecerf

Président du groupe «Union pour le Nord»

 

Le Nord Demain - Janvier 2010

17/06/2009

Le billet de Jean-René LECERF

Le Nord au cœur de l’Europe

 

Par sa géographie et son histoire, notre

département devrait manifester un attachement

tout particulier à la construction

européenne. Comment oublier qu’à deux

reprises, au cours du XXe siècle, notre territoire

fut occupé, bon nombre de nos villes

et de nos villages largement détruits tandis

que notre population connaissait le prix

du sang et des larmes et pleurait ses morts

et ses martyrs ? Ce fut l’honneur des pères

fondateurs, comme Robert Schuman et

Jean Monnet, puis de chefs d’État éclairés

comme De Gaulle et Adenauer de nous

ouvrir un avenir de réconciliation et de

paix.

Mais les générations qui n’ont pas connu

la guerre et notamment les plus jeunes

manifestent aujourd’hui largement leur

déception face à une Europe qu’ils jugent

trop libérale et technocratique et largement

impuissante.

Pourtant aujourd’hui l’Europe change, de

la ratification du Traité de Lisbonne à l’immense

espérance née de la présidence

française de l’Union.

La voix de l’Europe dans le monde s’est

fait entendre à nouveau avec les cessez-le-feu

en Géorgie ou à Gaza et la construction

de l’Union pour la Méditerranée.

L’Europe a su faire face à la crise en sauvant

son industrie automobile menacée de

disparition et son système bancaire

menacé d’effondrement.

Hier avec les fonds structurels – l’objectif 1

a transformé nos arrondissements de

Valenciennes, Avesnes et Douai –,

aujourd’hui dans la lutte contre le changement

climatique et pour l’instauration

d’une taxe carbone face au dumping écologique

d’un certain nombre de pays,

l’Europe a cessé d’être un problème pour

devenir une solution.

 

Jean-René Lecerf

Président du groupe « Union pour le Nord »

07/05/2009

Conseil Général du Nord : Chronique de Jean-René LECERF

 

Mobilisation nationale face à la crise

 

Alors que la France affronte actuellement une crise économique mondiale d’une ampleur sans précédent depuis 1929, gouvernement et parlement multiplient les initiatives en faveur tant de l’investissement et de l’emploi que de la protection de nos compatriotes les plus touchés. Ainsi le plan de relance a arrêté une liste de 1 000 projets prêts à être immédiatement lancés. Ce sont 150 millions d’euros qui sont injectés dans l’économie régionale sur des dossiers structurants comme l’aménagement de la RN2, la rénovation du port de Dunkerque ou de nombreuses réhabilitations de bâtiments universitaires ou pénitentiaires. De même le remboursement anticipé de la TVA, qui représentera par exemple près de 50 millions d’euros pour le seul département du Nord, incite les collectivités à investir pour le plus grand bien des entreprises et de l’artisanat. Parallèlement, dans un souci de justice sociale, un effort exceptionnel de 2,6 milliards d’euros permettra l’octroi d’une prime de 500 euros pour les travailleurs précaires, l’attribution de 200 euros en bons d’achat (30 000 familles concernées dans le Nord) ou d’une prime de 150 euros pour les familles modestes (elles sont 150 000). À cela s’ajoutent la mise en œuvre des engagements présidentiels comme la revalorisation de 25 % d’ici 2012 du minimum vieillesse (11 040 personnes) et de l’allocation adulte handicapé (40 766 personnes) ou le versement d’une prime de solidarité de 200 euros aux foyers titulaires de minima sociaux (224 000 foyers). Si notre pays résiste mieux à la crise que la plupart de ses voisins c’est aussi à cette mobilisation générale que nous le devons. La gravité des problèmes posés impose de nous rassembler et d’oublier, jusqu’à la reprise économique, nos querelles d’un autre temps.

 

Jean-René Lecerf

Président du groupe « Union pour le Nord »

 

Extrait de Nord Demain – numéro de mai 2009

06/03/2009

Jean-René LECERF : A propos du vote des taux d'impôsition au Conseil Général du Nord

 

Très CHER Département du Nord

 

 

Était-ce vraiment le moment, alors que nous traversons une crise économique sans précédent qui expose bon nombre de familles à de lourds problèmes financiers, de décider de vertigineuses hausses d’impôts ?

 

Sur votre prochaine taxe d’habitation, la part départementale s’envolera de 15 % et sur votre prochaine taxe foncière, c’est de 21 % que votre

facture s’alourdira. Quant aux entreprises, elles ne sont pas mieux traitées avec une augmentation de 18,6 % du taux de taxe professionnelle.

C’est vraiment une bien étrange manière de soutenir le pouvoir d’achat et l’emploi !

 

Pire encore, cette ponction sur le contribuable n’aura aucun effet sur les investissements du Département qui diminuent considérablement par

rapport aux années antérieures. Tant pis pour les secteurs du bâtiment – travaux publics et de l’artisanat qui auraient eu bien besoin cette année

de la commande publique.

 

Le plan de relance de l’État permettait pourtant d’éviter aux Nordistes cette potion amère, mais la majorité socialiste et communiste a préféré

choisir cette fuite en avant dans la surfiscalité. C’est son choix, même si elle tentera bien sûr d’en faire porter toute la responsabilité à l’État. La

ficelle est un peu grosse lorsque l’on sait que bon nombre de Départements, de gauche comme de droite, ont fait le choix courageux de la stabilité

fiscale.

 

Jean-René Lecerf

Président du groupe Union Pour  le Nord

 

Extrait du numéro de Mars - Le Nord