Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2011

Ce gouvernement doit conduire Nicolas SARKOZY vers sa réélection !

Ça y est ! cette fois-ci le remaniement gouvernemental s'est effectué avec plus d'orthodoxie que la fois précédente.

Les arrivées annoncées de Claude GUEANT et Gérard LONGUET à l'Intérieur et à la Défense Nationale ont été confirmées par Nicolas SARKOZY lors de son intervention télévisée du 28 février dernier.

Que ce soit au ministère de l'Intérieur, ou à celui des Affaires Etrangères, on trouve des ministres compétents dans leurs domaines respectifs : Claude GUEANT et Alain JUPPE. A la défense le choix est certes plus politique que technique, mais n'oublions pas que le chef des Armées est notre Président.

Maintenant, il est souhaitable pour le bien de notre pays que la poursuite des réformes qu'attendent nos concitoyens l'emporte sur les petites phrases, les querelles clôchemardesques où les ambitions personnelles. Si Nicolas SARKOZY doit être réélu en 2012, il le devra au travail de cette équipe et aux résultats obtenus pour améliorer le quotidien des français, notamment la réforme de l'imposition, la maitrise des prix (facteurs de relance)  et le chômage, sans oublier le logement. Seuls les résultats obtenus compteront !

Quant au rôle d'"amuseur public", laissons le Parti Socialiste s'en charger. C'est ce qu'il sait le mieux faire ! Il faut dire qu'il est composé d'une sacré brochette de gigolos passés Maître dans l'exercice de leur art ! Leurs âneries suffisent à alimenter les interventions des différents chroniqueurs humoristes et autres.

26/02/2011

Rumeurs de remaniement gouvernemental

Suite aux dérapages de certains membres du gouvernement ces derniers temps, sur lesquels il est inutile de revenir, il parait temps de mettre en place une équipe soudée, compétente, au service de la France, dans laquelle soient représentées toutes les tendances de la majorité présidentielle.

Assez de ces ministres qui passent pour des ignorants sur les plateaux de télévision. Assez de ces ministres qui parlent à tord et à travers afin de se mettre en avant pour assouvir des ambitions personnelles, ou pour se faire bien voir par la presse.

Les prochaines élections auront lieu dans plus d'un an - quatorze mois - d'ici là, il faut continuer à travailler, entreprendre les réformes lancées,  pouvoir répondre aux difficultés quotidienne des français, consolider notre économie pour définivement sortir notre pays de la crise, rendre nos entreprises compétitives, poursuivre le développement de la recherche, initier de grands projets nationaux ou européens, lutter contre le chômage, combattre la précarité,les problèmes de logement,...

Par contre laissons notre Président intervenir dans les domaines que lui a réservé la constitution de 1958 : la politique étrangère, la défense, ainsi que les nouveaux domaines dans lesquels la France est engagée : présidence des G.

La réélection de Nicolas SARKOZY passe par le respect de ces règles. Seuls les résultats concrets mesurables dans l'amélioration du quotidien des français compteront en 2012.

16/11/2010

Extrait de l'allocution d'Hervé MORIN, Président du Nouveau centre - 15 novembre

« Mon sort était déjà scellé depuis avril 2010, dès lors que j’avais affirmé ma conviction de la nécessité d’une candidature centriste autonome aux prochaines échéances électorales et notamment à l’élection présidentielle en affirmant en quelque sorte la nécessité de construire une majorité capable d’organiser la pluralité des ses convictions et de ses sensibilités. J’ai réaffirmé cette conviction au Président dimanche dernier. J’avais eu le sentiment d’une meilleure écoute.

Tout indique que le Président et le Premier Ministre ont donné le coup d’envoi de la campagne électorale de 2012.

Je n’avais donc pas ma place au sein du gouvernement …

La vie politique a besoin de pluralisme et la démocratie française d’équilibre, plus encore que toute autre compte tenu du poids de l’exécutif et notamment du Président de la République dans les institutions de la Ve République.

Au lendemain d’une confrontation sociale très dure,… il appartenait au Président et au Premier ministre de construire un gouvernement de rassemblement et d’expression de différentes sensibilités de la majorité.
Il n’en a pas été le cas et je le regrette.

cn2%20%20hm.jpeg

Pourquoi a-t-on besoin du Centre, ,…

… notre vision globale du monde, le basculement inexorable de l’équilibre des puissances vers la zone Asie-Pacifique, l’émergence économique mais aussi politique des grandes nations comme le Brésil, l’Inde ou la Chine, impose une construction politique de l’Europe pour que nous puissions encore peser sur les affaires du monde dans les décennies à venir. Les centristes sont les seuls à défendre une Fédération d’Etats nation reposant sur la mutualisation de parts de souveraineté.

… nous voulons que soit reconnues et entendues les forces d’imagination, d’inventivité, de création, d’anticipation, d’expérimentations sociales, qui sont dans tous les interstices de la société française.

Ces forces enragent de ne pas lutter à armes égales dans le combat de la mondialisation ou enragent qu’on ne leur simplifie pas la vie. Je veux aller à la rencontre de ces forces qui sont dans les plis et les creux de tous les territoires et construire avec elles un autre projet…

 nous voulons porter une politique de responsabilité qui soit juste comme nous le faisons depuis trois ans, par exemple lors des débats budgétaires avec la suppression du bouclier fiscal ou la réduction des niches fiscales.
Il ne s’agit pas de mettre de côté nos différences avec l’UMP, ni de les exacerber car nous demeurons responsables de la réussite de la majorité, mais de faire en sorte qu’elles soient respectées et d’en faire une richesse commune au sein d’une majorité réellement plurielle. Il ne s’agit pas d’ignorer nos différends avec l’UMP mais de savoir les comprendre et les dépasser au sein d’une coalition équilibrée.


… La majorité doit être une maison commune, pas un musée. Et qui dit maison dit espace de vie, circulation de idées, expression des personnalités diverses.

Pour cela, je me suis fixé un cap et une volonté.

Le cap c’est faire en sorte que les Centristes puissent porter un projet autonome pour la Présidentielle de 2012 dans un centrisme de construction et non d’opposition.

Une volonté : rassembler tous les Centristes indépendants dans une démarche clairement partagée par tous et ayant cette même ambition.

… mon parti  … regroupe 16.000 militants, 40 parlementaires dont un groupe à l’Assemblée nationale et près de 2000 élus locaux.

C’est pourquoi je vais poursuivre avec encore plus de disponibilité et d’ardeur un tour de France pour aller à la rencontre de ces forces formidables d’innovation et de création pour partager mes convictions et construire avec elle un nouveau projet.

Je mets le parti en ordre de marche… »

14/11/2010

Enfin ! Le gouvernement FILLON III est en ordre de marche

Après la présentation de la démission du gouvernement FILLON II, au retour de Nicolas SARKOZY de la réunion du G20 en Corée du Sud, la reconduction de François FILLON dans ses fonctions, la composition du nouveau gouvernement a été annoncée ce dimanche soir.

 

s1208538799_30058972_9513.jpg

Aux départs de  Marc-Philippe DAUBRESSE, Jean-Louis BOORLO, Valérie LETARD, Hervé MORIN, côté centriste, on notera l'arrivée de Maurice LEROY, député du Loir et Cher, en tant que Ministre de la ville, qui rejoint  Michel MERCIER, nommé à la Justice.

Pour connaitre la feuille de route de cette nouvelle équipe, beaucoup plus ressérée, il va falloir attendre l'intervention de Nicolas SARKOZY, cette semaine.

Néanmoins, on peut deviner que la cap, des grandes réformes essentielles à la modernisation, de notre pays, sera maintenu. Il ne peut en être autrement ! Cependant, on peut penser qu'un effort pourrait être fait afin d'améliorer le quotidien de concitoyens qui souffrent de la crise, et de la classe moyenne, qui représente une grande partie de l'électorat de droite et centre droit. La cohésion sociale doit avoir sa place dans la ligne politique de ces prochains 18 mois.

Bien entendu, il était acquis avant même les élections de 2007, que les réformes importantes étaient à entreprendre pour moderniser notre pays, et sous entendu que leur mise en place rendrait le futur président élu, impopulaire. Cela se vérifie aujourd'hui, mais plus tard, les français comprendront.

Quel avenir pour le Centre en vue de 2012 ? 

Comme viennent de l'exprimer Valérie LETARD  Jean-Louis BOORLO, il faut fédérer la famille centriste, éclatée depuis la dissolution de l'UDF. Tout est à reconstruire. Afin d'envigager plus sereinement 2012, c'est impératif.,

Position partagée par Marc-Philippe DAUBRESSE qui appelle à travailler à l'organisation d'un second pôle au sein de la majorité.

_101115-daubresse-borloo.jpg

Des réunions regroupant les élus centristes de tout bord sont déjà en place, mais c'est insuffisant. Le courant centriste doit pouvoir s'appuyer sur les structures internes mise en place au sein des différents partis.

Au diable les ambitions des uns et des autres, au diable les amertumes, concentrons-nous sur la recherche d'idées qui permettront de nous rassembler et constituerons la base d'un programme centriste. Depuis de nombreux mois des voix se sont élevées, dont la mienne, en vain, pour réclamer la mise en place rapide d'un tel processus.

A quoi sert d'appartenir à un Conseil National (parlement des partis) si des commissions ne sont pas crées ? Commissions devant être composées d'adhérents des différents partis mouvements, centristes, et pouvant compléter les différentes conférences organisées par les uns et les autres.

Bien entendu, ce travail ne doit pas nous empêcher de soutenir le gouvernement. La différence, c'est qu'une fois fédéré, le Centre aura plus de force pour faire accepter ses idées.

L'avenir de notre pays passe par un Centre fort, qui sache se faire entendre et non par une gauche où règne l'anarchie, l'ambition personnelle, la langue de bois, le mensonge.

 

 

Reconduction de François FILLON : Réaction de François SAUVADET

François Sauvadet, Président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée nationale, salue la reconduction de François Fillon en tant que Premier Ministre.

François SAUVADET.jpg

« Le Président de la République a fait le choix de la continuité et de la stabilité.
François Fillon a toute notre confiance pour mener à bien les réformes à venir, indispensables pour l’avenir de notre pays : la réforme de la dépendance, la réforme de la fiscalité, l’emploi des jeunes.
La majorité devra être unie derrière la nouvelle équipe gouvernementale pour aborder cette dernière étape du quinquennat. »